La Rulière: à l'origine, une grande Métairie de Gâtine datant du 16ème siècle.
Page suivante
Retour accueil site
Située au centre du département des Deux-Sèvres, sur des terrains anciens à l'extrémité sud du massif armoricain, la Gâtine fut longtemps un pays de terres "gâtées". Rivières, mares, sources y abondent , un peu partout l'eau affleure.

Au Moyen-Age commencent les défrichements opérés par les seigneuries et les abbayes. Vers la fin du 15ème siècle, une restructuration agricole en grande métairies (fermes), est entreprise. Pour répondre aux besoins de l'activité principale: l'élevage, les hommes vont progressivement organiser le paysage en terres entourées de "palisses" (haies) de ronces, épines, ajoncs, arbres têtards...
Aujourd'hui la Gâtine Parthenaisienne est une région essentiellement agricole où , malgré les mutations de ces dernières décennies, l'élevage reste prédominant au sein d'un paysage bocager sillonné de chemins et petites routes.
Ci-dessus: façade avant telle que nous l'avons découverte en 1991
A droite: cette même façade aujourd'hui
Dès la fin du Moyen-Age, le long de la vallée de la Viette, qui délimite les communes de Beaulieu et Pompaire de celle de Soutiers, de nombreuses métairies se sont installées, parmi elles, La Rulière. Ce lieu est cité par le dictionnaire topographique de Bélisaire Ledain: "La Rulière" ferme, 1568, archives de l'hôpital de Parthenay....
Appartenait-elle alors à un ordre religieux affecté à l'hôpital?. Les seules indications qui nous sont parvenues sont celles mentionnées dans les registres paroissiaux de Soutiers, mais aussi à Pompaire, paroisse plus proche et plus accessible en ces temps très lointains, l'hiver notamment.
Nous tenons à remercier A. Marteau qui nous a légué une grosse partie de ses sources parues d'ailleurs dans l'Eloase, petite publication locale et que nous avons complétées par la suite.