La Rulière: implantation.
Retour accueil site
Page suivante
Un long chemin (goudronné) de près d'1 km permet d'accéder au village.

Au bout d'une longue allée ( réaménagée en 1957) en pente descendante, le chemin s'élargit pour former un terre-plein rocailleux.

Tout le long de cette allée la terre est profonde et argileuse, par contre dès que l'on arrive sur les lieux une veine où le granite affleure longe en surplomb la vallée de la Viette. C'est ici, sur ce massif on ne peut plus solide que les bâtiments ont été construits où plutôt posés puisqu'aucune fondation n'a été nécessaire ou possible.

Autrefois, il y a fort longtemps, il semble que l'on accédait à cette métairie par l'autre côté en passant un gué sur la rivière.

En arrivant à main gauche, sont une mare et de vastes bâtiments d'exploitation plusieurs fois centenaires si l'on en croit les piliers de bois à chanfreins.
Un peu plus bas, face à l'arrivée, la maison ne paraît pas de loin. Seule la partie gauche existait au départ et celles de droites ont été construites après. Derrière, les terrains en pente descendent jusqu'à la rivière.
Il s'agit d'une disposition simple et vraisemblablement intelligemment calculée.

Une partie des dépendances...